Conférence de Marie-Laure LAS VERGNAS sur l’accueil des enfants assistés en Bourgogne.

Conférence que Marie-Laure LAS VERGNAS a donnée sur l’accueil des enfants assistés en Bourgogne, enregistrée le 5 février 2022 à la Bibliothèque Louis Aragon de Migennes.

Pour écouter la conférence :

 

Marie-Laure LAS VERGNAS ouvre sa conférence par quelques rappels, évoquant les contextes historique et législatif depuis 1638, date de l’accueil des enfants abandonnés mis en place par « le père des pauvres », Vincent de Paul (1581-1660), jusqu’au XIXe siècle où se met progressivement en place une organisation parisienne structurée pour disséminer en province les enfants abandonnés du département de la Seine.

La conférence aborde ensuite la création des « tours » (qui existaient à Bordeaux dès 1717, et à Lyon dès 1803, puis formellement condamnés par la loi du 27 juin 1904), les « meneurs » remplacés, dès 1819, par des agents salariés (en raison d’une trop forte collusion des meneurs avec les nourrices), le « collier » qui devait, fin 1817, empêcher la substitution d’enfants.

C’est à partir de 1820-1830 que la Bourgogne et le Morvan deviennent des régions nourricières privilégiées. A la fin des années 1850, des agences de placement sont créées en Bretagne, et dès 1860, en Auvergne. Le maximum d’enfants pris en charge par le département de la Seine sera atteint au début du XXe siècle, avec 50 agences de placement en province.

Marie-Laure LAS VERGNAS a découvert le journal (5000 pages)  de son arrière-grand-père maternel, Mathieu Tamet (1858-1936), directeur de l’Agence d’Avallon des enfants assistés de la Seine de 1896 à 1919. L’agence d’Avallon (Yonne) fut créée en 1820, et fermera en 1990.

Marie-Laure LAS VERGNAS proposera prochainement, chez Edilivre, un ouvrage sur Yves Honoré, enfant abandonné qui grandit dans un petit village de l’Avallonnais (Sauvigny-le-Beuréal), et qui, après un CAP de jardinier, s’exilera en Afrique (actuel Gabon) pour exister. Un ouvrage est prévu sur son grand-père, Hippolyte Luc, pupille n° 89386, et élevé dans l’Yonne, à Sainte-Magnance,(écrit en collaboration avec deux historiens de l’enseignement technique) aux Presses universitaires de Rennes.

La conférence évoque une page douloureuse de l’histoire de l’enfance abandonnée, prise en charge par l’Etat, mais aussi une page de l’histoire économique et sociale du pays avallonais et du Morvan.

Pour approfondir le sujet, se référer aux ouvrages ci-dessus, et ceux que l’on rencontre parmi les sources et la bibliographie de « Histoire de l’Agence d’Avallon des enfants assistés de la Seine » de Marie-Laure LAS VERGNAS (2012, chez Publibook).

Mentionnons également les Actes du colloque de Bibracte de 2011 (6e entretiens de Bibracte « Morvan terre d’accueil, terre nourricière » auxquels M.-L. LAS VERGNAS a participé), sortis en 2013, qui viennent d’être réédités.

Liens utiles :

Site consacré à Mathieu Tamet, directeur de l’Agence d’Avallon des enfants assistés de la Seine de 1896 à 1919

Musée des nourrices et des enfants de l’Assistance Publique d’Alligny-en-Morvan (58).

 1,924 total views,  2 views today

Vous aimerez aussi...

1 Response

  1. Pascal Mayerau dit :

    Bonjour.
    Je suis très intéressé par le sujet, étant petits fils d’un « Petits Paris » placé dans la Nièvre au tout début des années 1900 et étant actuellement en train de rédiger sa biographie.
    Je souhaiterai contacter Marie-Laure Las Vergnas, est-ce possible ?
    Merci d’avance pour votre réponse, bien cordialement, Pascal materau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.