Philippe Koeberlé, « Le Sorcier d’Ornans », polar.

LE SORCIER D'ORNANS DE PHILIPPE KOEBERLE.

Médecin anesthésiste au CHU de Besançon, Philippe Koeberlé est passionné de pêche à la mouche, et un ardent défenseur de l’environnement. Il signe un polar, « Le Sorcier d’Ornans » qui a obtenu le prix de littérature 2014 du Lions Club Centre Est.

Avec son polar « Le Sorcier d’Ornans » (Ed. Coxigrue), Philippe Koeberlé signe son deuxième roman. Le premier avait pour titre « Autopsie d’une truite ».

Écoutez l’émission :

Le personnage du Sorcier d’Ornans est inspiré de pêcheurs à la mouche qui ont existé : Aimé Devaux et Henri Bresson (dont le surnom était le sorcier de Vesoul).

L’intrigue du polar de Philippe Koeberlé : Guide de pêche en France mais aussi à l’étranger, Séverin Menigoz doit résoudre une nouvelle affaire. Le voilà revenu au pays, dans la vallée de la Loue, à Ornans, où a été commis un odieux meurtre sur la personne d’une figure locale (82 ans) : un pêcheur à la mouche. L’enquête est confiée à un inspecteur de Besançon. Qui donc a pu assassiner celui que l’on appelle le Sorcier d’Ornans ?

M. Philippe Koeberlé

Philippe Koeberlé ( Besançon, août 2014 )

 Philippe Koeberlé explique qu’il existe même une philosophie de la pêche à la mouche. Il évoque aussi la pollution de la Loue et du Dessoubre. L’entretien permet aussi de revenir sur  sur la figure du peintre Gustave Courbet né Flagey, dans la vallée d’Ornans et sur Séverin Robert, créateur du premier syndicat horloger.

Notre auteur prépare un troisième polar dans lequel on retrouvera Séverin Menigoz dans une aventure dont l’action se déroulera en plein hiver dans les gorges du Doubs franco-suisse et en partie dans les environs du monastère de Consolation. Sortie prévue fin 2014 ou début 2015.

Lien utile :

Éditions Coxigrue.

Télécharger l’émission :

Icône zip

 

 

2 Responses

  1. Bonjour Monsieur,
    Je m’appelle Josianne Avenet-Ceccato et j’écris sous le nom de plume « Josianne Avenard ». Je me permets de vous adresser mes félicitations pour votre prix littéraire obtenu dans le Territoire de Belfort.
    Je vous remercie de bien vouloir prendre un instant de votre temps « précieux », j’imagine, pour consulter mon site littéraire: http://autrefois-et-aujourdhui.blogspot.com.
    Vous pourrez rapidement vous rendre-compte que je suis une femme qui écrit, en portant « un regard de femme sur les femmes » et j’aurais aimé que mes trois ouvrages qui entrent tout à fait dans le créneau proposé cette année, soient sélectionnés pour être lus par le comité de lecture de la Haute-Savoureuse.
    J’ai joué de malchance cet été après avoir rencontré Madame Sandrine Rabinsquinho pour lui présenter mes trois livres les médiathèques. Ils ont suscité son intérêt, mais je n’ai plus eu de nouvelles bien que j’aie pris de nouveaux contacts par mail.
    Découvrant ce jour, dans l’Est Républicain l’article vous concernant, je viens de parler à Madame Barbara Lapeyre de la médiathèque de Giromagny et d’apprendre l’absence prolongée de Mme Rabinsquinho. Elle m’apprit également que vous-même aviez arrêté la liste des ouvrages postulant au concours. Aussi je me permets de solliciter votre aide pour pouvoir bénéficier de mon inscription sur cette sélection.Vous êtes mon dernier recours.
    Je vous remercie de me tenir informée et vous adresse, Monsieur mes sincères salutations.
    Josianne Avenet-Ceccato

  2. Croset laurent dit :

    Salut Philippe
    Avant que je ne retrouve ton téléphone
    Tu te rappelle du16 boulevard kellerman
    Et de l’école de la rue damesne où on a usé nos fond de culotte ?
    Les hasards de l’histoire font que nous sommes à nouveau voisins
    A très vite Philippe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *