Aurélien JOUDRIER, consultant en préservation préventive. « A l’épreuve du temps, comment conserver des œuvres dans un fonds patrimonial ? » (conférence)

« À l’épreuve du temps, comment conserver des œuvres dans un fonds patrimonial ?« . Thème de la conférence donnée par Aurélien JOUDRIER, consultant en préservation préventive, à la Bibliothèque de Semur en Auxois (21), le samedi 7 mai 2022.

Pour écouter l’émission :

 

La conservation préventive théorisée date des années 80-90 en France.  Elle rassemble toutes les activités qui vont éviter toutes les altérations d’un fonds patrimonial.

Les risques peuvent être liés aux lieux ou intrinsèquement aux collections (papier, toiles, bois, cuirs). Les encres sont elles aussi fragiles en raison de l’exposition à la lumière ou à l’humidité. 

Les facteurs d’altération sont : les polluants. L’oxydation du papier conduit à son brunissement qui va progressivement altérer la page.

La lumière est un risque important, notamment au moment où l’on ouvre les livres pour les exposer. Rappelons que la Bibliothèque de France constituée de tours en verre a été contrainte de faire installer des occultants partout.

Le climat est bien évidemment à prendre en compte : la température, l’hydrométrie et la pression atmosphérique.

Les altérations biologiques dues notamment à la présence d’insectes qui vont proliférer en présence d’une température et une humidité relative élevées ajoutées à une mauvaise ventilation et à l’obscurité. Certains insectes vont dévorer les pages, la reliure en cuir ou le bois. Pour lutter contre eux, les piéger. 

Autre danger pour les livres et le papier : les champignons car les spores sont en permanence dans l’atmosphère. Des traitements existent (chambres d’assèchement).

Autres facteurs de risques : la poussière, les altérations mécaniques, les altérations dues à l’activité humaine, les animaux (oiseaux, fouines, rongeurs…), les inondations (internes ou externes), les incendies, le vandalisme et le vol.

Consultant en conservation préventive, Aurélien JOUDRIER est titulaire de plusieurs masters professionnels : « Conservation préventive du patrimoine culturel », « Recherche d’Histoire de l’art« , « Histoire et Gestion du patrimoine culturel français et européen« . Il est également titulaire d’un DEA d’Histoire, « Histoire et anthropologie des sociétés médiévales et modernes ». Parallèlement à son activité principale, il enseigne la conservation préventive à l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne.

Il a signé des articles pour des revues réservées aux professionnels de la conservation préventive du patrimoine et rédige actuellement un ouvrage sur la régie des œuvres.

Il a travaillé, durant dix ans, comme régisseur d’œuvres au Musée du Louvres où il était correspondant adjoint du département pour la conservation préventive au département des antiquités grecques, étrusques et romaines.

A l’issue de sa conférence, Aurélien JOUDRIER a ausculté certains manuscrits du vieux fonds de la Bibliothèque municipale de Semur en Auxois (Côte d’Or).

Lien internet utile : 

 www.conservation-prevention.com

 1,565 total views,  4 views today

1 Response

  1. Lefevre dit :

    Très intéressant. Merci Yannick.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.