Dictionnaire amoureux des Sixties (Ed. Plon) par Gérard DE CORTANZE.

Entretien avec Gérard DE CORTANZE pour son « Dictionnaire amoureux des Sixties » (Ed. Plon) et son dernier roman « Laisse tomber les filles » (Ed. Albin Michel).

Pour écouter l’émission :

 

Prix Renaudot 2002 pour « Assam », Gérard de Cortanze est romancier et essayiste. Auteur de 80 livres traduits en 15 langues, on lui doit notamment « Les Vices-Rois », « Frida Kahlo ou la beauté terrible », « L’An prochain à Grenade », et plus récemment « Zazous » ( 2016) et « Laisse tomber les filles » (Ed. Albin Michel) considéré comme le grand roman de la génération yéyé.

Folles et géniales années soixante !

Les Sixties ? Une décennie qui a révolutionné le monde. Les Sixties ? Ce sont des groupes devenus mythiques : The Beattles, The Rolling Stones, The Doors, The Who, The Kings. Les Sixties ? Le Pop Art avec Andy Warhol. La Nouvelle Vague avec Jean-Luc Godard, François Truffaut, Agnès Varda, Eric Rohmer. Mais aussi la mini-jupe, les combats féministes, la société qui craque de toutes parts.

Les Sixties ? Des noms qui claquent comme des étendards : Martin Luther King, John Fitzgerald Kennedy, Che Guevara, et en France l’incontournable présence de l’homme de Londres devenu chef de l’Etat. Les Sixties ? Des événements qui ont changé le monde : l’édification du Mur de Berlin, la guerre du Viêt Nam, l’homme qui marche sur la lune. Les Sixties ? Le temps des grands rassemblements, des larges idéaux : 1968, Woodstock, les hippies, la révolution sexuelle. Et les grandes avancées scientifiques (fibre optique), médicales (la première transplantation cardiaque).

Mais aussi des événements plus anonymes, intimes, liés à la vie quotidienne, à la France de ces années-là : nourriture, design, feuilletons télévisés, habillement. Une France heureuse, sans chômage de masse, avec une croissance annuelle égale à 5% du PIB. Une France des Trente Glorieuses durablement blessée par le drame algérien.

Un entretien enregistré au Grand Hôtel de La Cloche, Place Darcy à Dijon, le 25 avril 2018, alors que Gérard de Cortanze était l’invité du Club des Écrivains de Bourgogne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *