Jean-Pierre CANNET pour « Des Noces rêvées ne meurent pas » (Ed. La Renverse).

Émission avec Jean-Pierre CANNET pour « Des Noces rêvées ne meurent pas » (Ed. La Renverse), un roman vibrant de poésie.

Pour écouter l’émission 

 

Jean- Pierre CANNET est né à Quimper (patrie de Max Jacob) en 1955. Il vit à Vézelay (Yonne) depuis 20 ans. Il est écrivain, auteur de poésie (souvent préfacé par Bernard Noël), romans (« Les Vents coudés » chez Gallimard en 1993, « Simploque le gitan » chez Julliard en 1998), nouvelles (prix Boccace de la Nouvelle 2014 pour le recueil « Le Grand labeur » publié chez Rhubarbe en 2013) et de théâtre (prix dramaturgie francophone SACD pour « Little boy, la passion »). Dans une langue toujours renouvelée et créatrice de beauté, il s’empare des grandes questions de ce monde : la guerre, l’amour, l’exil et la fraternité.

Son dernier roman « Des Noces rêvées ne meurent pas » est sorti aux éditions La Renverse en février 2017. Le personnage central, un homme blessé, Chapital, est en quête de Rose-Monde (est-elle vivante ? Est-elle morte ?). En tout cas, il l’a aimée. Ancien professeur devenu homme des bois, Chapital, d’un âge certain, va rencontrer une jeune fille et deux jeunes gens.

« Maintenant la vie est à inventer. » (p. 37)

L’action a pour décor la Bourgogne. Le texte s’ouvre sur l’arrivée de Chapital dans un village qui ressemble à Vézelay, avec son « église, lourde femelle de pierre accroupie, toute en hanches« . Recueilli par le Père Casuel, Chapital va être hébergé dans la sacristie, suscitant l’intérêt de toute la population du bourg. Miraculé d’un terrible incendie de forêt, il reprend la route pour s’installer aux « Vents coudés », une auberge située au bord d’un canal, et tenue par Magalu et sa fille Zabelle. Chapital a alors une formidable idée. Dans la gazette locale, il apprend que certaines églises sont privées de leurs cloches parce qu’elles sont fêlées ou hors d’usage. Il veut alors pallier le silence des clochers bourguignons en constituant un chœur qui « chantera les cloches« .

Cette émission a été enregistrée à l‘Hôtel Avallon Vauban (53 rue de Paris, à Avallon), le 21 novembre 2017.

Lien utile :

Editions La Renverse.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *