Antoine Gavory pour « Hussard noir à la campagne ».

A. GAVORY_cr

Picard d’origine, mais actuellement installé dans la Nièvre, Antoine GAVORY , écrivain-journaliste, fait paraître  » Hussard noir à la campagne  » ( Ed. Escargot Savant ). Chroniqueur littéraire et rédacteur au magazine d’actualité de la Niève, Koikispass, il écrit des critiques littéraires (pour la radio) et des éditos. A ce jour, il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages parmi lesquels, « Un soir place Carnot » (1996), « Elle n’aime que les histoires qui se finissent bien » (1999), « Barricades » (2007) et « La Théorie de l’adolescence » (2010).

Écoutez l’émission :

Il est aussi l’auteur d’une plaquette biographique sur Marguerite Yourcenar. Il écrit également pour le théâtre et pour la chanson. D’autres livres sont en préparation dont l’un sur l’impératrice Eugénie, un autre sur les prix littéraires, sans oublier une biographie de Sacha Guitry.

Le dernier roman d’Antoine GAVORY,  » Hussard noir à la campagne « , raconte l’arrivée, durant l’été 1885, de Clément, jeune instituteur parisien, dans le petit village de Chaulgnes, situé à quelques kilomètres de Poulgues-les-Eaux, en Nièvre. A peine arrivé, le fonctionnaire est accueilli avec méfiance, car on le soupçonne de « posséder une instruction marquée du sceau du socialisme ». Nombreux sont les parents qui refusent de confier leur enfant à ce représentant de l’école gratuite, laïque et républicaine.
A la méfiance des paysans et des « pautrats », le jeune instituteur doit aussi affronter la réprobation manifeste du père Jacquobard qui l’accuse de faire concurrence à la foi et à la morale catholiques :  » Apprendre à penser et user de son libre arbitre, plutôt que d’inculquer des valeurs établies, tel était le principal sujet d’opposition entre catholiques et républicains. » Les tensions sont alors si fortes que l’auteur du roman évoque même une situation alors proche de la « guerre de religion ».
Le roman retrace la vie rustique dans la campagne nivernaise, à un moment où la France de la IIIème république découvre la révolution industrielle et où commencent à poindre les revendications ouvrières.

Hussard noir à la campagne

L’émission permet aussi d’évoquer l’enseignement sous la IIIème république, issu des lois de Jules Ferry, et de rappeler que le manuel de lecture intitulé « Le Tour de France par deux enfants » constituait alors la bible républicaine des fameux hussards noirs. L’auteur de ce manuel scolaire, Augustine Fouillée (qui le publia sous un pseudonyme masculin), narre l’histoire de deux enfants, deux frères, Julien et André, orphelins de Moselle, qui partent à la recherche de leur oncle. L’ouvrage est le prétexte à un éloge de la révolution industrielle, et à la célébration des grandeurs de l’industrie française, et par la même occasion de la nation.

Remerciements à M. et Mme Barbe de l’hôtel Avallon Vauban pour avoir rendu possible l’enregistrement de cette émission.

Et toujours le coup de cœur de la semaine de notre libraire partenaire : « Les feuilles mortes » de Thomas H. Cook.

Liens utiles :

– vers les éditions de L’Escargot Savant : http://www.escargotsavant.fr/livres/hussard-noir-campagne-Antoine-Gavory.htm
– vers le dossier de presse de « Hussard noir à la campagne » : http://www.escargotsavant.fr/img/presse/dossier-presse-hussard-noir-campagne-Antoine-Gavory.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *