Lola SEMONIN pour le tome 4 et dernier de « La Madeleine Proust, une vie. Libération. 1942-1945 » (Ed. Presses de la Cité).

Entretien avec Lola SÉMONIN pour le dernier tome de la saga « La Madeleine Proust, une vie. Libération, 1942-1945 » (Ed. Presses de la Cité).

Pour écouter l’émission 

 

Toujours bonne chez un fondé de pouvoir de la Banque de France, la Madeleine a le mal du pays. Grâce à sa rencontre avec Margot, jeune communiste pleine de gouaille, elle « se débroussaille » ! Avec ce style vif, coloré, qui fait de la Madeleine une héroïne haute en couleur et attachante, l’auteure nous donne à revivre l’Occupation à Paris avec ses drames et ses zones d’ombre, puis nous revenons dans le Haut-Doubs, où Madeleine retrouve les siens. Entre rires et larmes, pour notre plus grand bonheur … de lecture !

Née à Morteau, Lola SÉMONIN a créé, en 1982, la Madeleine Proust, alors qu’elle était encore institutrice dans un petit village du Haut Doubs, où elle découvrit le monde paysan qui lui inspira son désormais célèbre personnage de théâtre . D’abord représentés dans des petites salles de villages de Franche Comté, ses spectacles ont rencontré le succès sur de grandes scènes, notamment à Paris (après avoir été remarquée par Pierre Bonte, puis Michel Drucker), mais également à l’étranger (Suisse, Belgique et Afrique). A trois reprises, pour son personnage pittoresque, Lola fut nominée aux Molières. Elle est aussi membre de l’Académie Alphonse Allais. Depuis, à la demande des éditions Flammarion, la Madeleine est devenue un personnage de roman qui, durant dix ans, a occupé Lola Sémonin.

 

 606 total views,  10 views today

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.