Lola SEMONIN pour sa saga « La Madeleine Proust, une vie » (3 tomes chez Pygmalion et aux Presses de la Cité).

Pour écouter l’émission :

 

Entretien avec Lola SÉMONIN autour de sa saga « La Madeleine Proust, une vie« . Trois tomes disponibles à ce jour :

Tome 1 : Quand j’étais p’tite. 1925-1939 (Ed. Pygmalion, 2013)

Tome 2 : Ma drôle de guerre. 1939-1940 (Ed. Pygmalion, 2015).

Tome 3 : Sous la botte. 1940-1941 (Ed. des Presses de la Cité, 2021).

Le 4e, attendu courant août 2022, viendra clore la vie de la Madeleine Proust.

Née à Morteau, Lola SÉMONIN a créé, en 1982, la Madeleine Proust, alors qu’elle était encore institutrice dans un petit village du Haut Doubs, où elle découvrit le monde paysan qui lui inspira son désormais célèbre personnage de théâtre . D’abord représentés dans des petites salles de villages de Franche Comté, ses spectacles ont rencontré le succès sur de grandes scènes, notamment à Paris (après avoir été remarquée par Pierre Bonte, puis Michel Drucker), mais également à l’étranger (Suisse, Belgique et Afrique). A trois reprises, pour son personnage pittoresque, Lola fut nominée aux Molières. Elle est aussi membre de l’Académie Alphonse Allais. Depuis, à la demande des éditions Flammarion, la Madeleine est devenue un personnage de roman qui, durant dix ans, a occupé Lola Sémonin.

L’entretien évoque essentiellement le tome 3 de la saga « La Madeleine Proust, une vie » dans lequel nous retrouvons la jeune Madeleine (16 ans) à Paris, en 1941. « Le monde tournait de façon impeccable. Mais la grande horloge de la vie s’est déglinguée« . La guerre, la défaite de l’armée française et son cortège de soldats qui tentent de passer en Suisse voisine, puis les réquisitions des chevaux comtois dans les fermes, et l’humiliation de l’Occupation et de ses restrictions. « Sous la botte« , donc. Meurtrie par la mort de son « bonami » Constant, Madeleine quitte son petit village de Derrière-les-Gras en janvier 1941 pour devenir employée de maison auprès de M. et Mme Villemey du Maurier, à Paris. Choc de classe, et de culture pour notre émouvante héroïne. La Madeleine est impressionnée par l’opulent train de vie du couple qu’elle sert. Que de surprises auprès de ces grands bourgeois fortunés du XVIe arrondissement ! Ascenseur, réfrigérateur, mobilier, vaisselles, décorations et vêtements luxueux émerveillent la jeune franc comtoise. Le chat Osiris n’a t-il pas été teint en rose par son toiletteur ? Et puis, il faut surveiller son langage et les expressions pour ne pas froisser Mme Villemey (« Madeleine, je vous ai déjà dit cent fois de ne pas parler argot. Ni franc-comtois« .), et Madeleine a « l’impression d’être entrée dans un pays étranger où on parle une autre langue que la (s)ienne« . Nostalgique de la ferme parentale, des prés et des sapins de ses origines, elle explore et découvre la capitale, « forêt de pierres », avec le regard d’une rurale tantôt impressionnée, tantôt émerveillée.

Le tome 3 de la saga « La Madeleine Proust, une vie. Sous la botte. 1940-1941 » ressuscite fidèlement les conditions de vie des Français sous l’Occupation, avec précision, anecdotes et force détails qui abordent la vie quotidienne, politique ou culturelle des année noires de l’Occupation et de la Collaboration.

L’auteur a mené un véritable travail d’historien, en consultant un grand nombre d’ouvrages historiques. « J’ai fait ce même de travail de puzzle que pour mes spectacles, en allant piocher çà et là, puis construire comme on construit un plat (ou un habit), comme on ajoute des ingrédients, pour arriver à ce que je souhaitais. J’aime que l’on rie et que l’on pleure, comme dans mes spectacles. Donc amener du rire, de l’émotion, et jouer avec la poésie. Les paysages sont peut-être les personnages les plus importants du roman, puisque la vie des paysans est rythmée avec les saisons. (…) J’adore l’écriture, c’est un bonheur infini.« 

L’entretien avec Lola SEMONIN a été enregistré le 03 janvier 2022.

Site utile :

www.madeleineproust.fr

 1,309 total views,  2 views today

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.