Table ronde n° 2 enregistrée lors du salon Mine de Livres, à Blanzy (10 oct. 2021). Avec Claudine VINCENOT, Olivier DELBARD, Didier Cornaille et Alain LEQUIEN.

Diffusion de la 2e table ronde organisée et enregistrée en public au salon Mine de Livres, à Blanzy (71), le 10 octobre 2021.

Pour écouter l’émission :

 

Avec : Claudine VINCENOT et Olivier DELBARD (photo ci-dessous) pour « Voyage en pays celte » (Atelier des Noyers), Didier CORNAILLE pour la réédition aux Presses de la Cité de son premier roman, « Le Vol de la buse », et Alain LEQUIEN pour « Sur les pas de Sigéric, la Francigena de Calais à Aoste, 44 jours, 1134 kilomètres ».

Fille du romancier Henri Vincenot (1912-1985), Claudine VINCENOT a fait paraître un recueil de gouaches de son père représentant des paysages celtiques (Ecosse, Pays de Galles, îles britanniques, glen, lochs…) et accompagné de textes poétiques de Olivier DELBARD : « Voyage en pays celte » (Ed. L’Atelier des Noyers). Pourquoi le bourguignon Henri Vincenot était-il épris de celtitude ? A 12 ans, atteint d’une grave pleurésie, le jeune Henri, sur les conseils d’un médecin, alla respirer l’iode dans la baie de Saint Brieuc. C’est ainsi qu’Henri appréhenda, très jeune, la Bretagne, ses paysages, sa culture, son folklore et sa langue également. Cette découverte ne le quitta jamais. Plus tard, Henri VINCENOT teinta ses romans de celtitude (pensons, notamment, au « Pape des Escargots »).

Site internet de l’Atelier des Noyers : L’Atelier des Noyers

Ci-dessous, Didier CORNAILLE et Alain LEQUIEN, lors de la table ronde enregistrée en public lors du salon du livre de Blanzy.

Auteur de plus de 30 livres, Didier CORNAILLE évoque son premier roman, que rééditent, 30 ans après sa parution initiale en 1991 aux éditions de L’Armançon, Les Presses de la Cité : « Le Vol de la buse » (Prix Sully Olivier de Serres, 1992).

Ce roman raconte la chronique intemporelle d’un village morvandiau menacé par l’expropriation de ses fermes, incarnée par des personnages plus vrais que nature, perdus entre raison et passion. Au-dessus d’eux, une buse plane avec son regard acéré…
Du haut du ciel, les ailes largement déployées, rien n’échappe à l’œil acéré de la buse. Surtout pas l’intrusion, dans l’ambiance paisible de ce village du Morvan, d’un étranger, un géologue, dont la présence intrigue et affole.
Des rumeurs se répandent. On évoque la création d’une mine et de deux vastes retenues d’eau. Il faudra exproprier, contraindre certains à partir…

Auteur, conférencier, formateur en management, Alain LEQUIEN a fait le chemin de Saint Jacques, à huit reprises (soit 600 jours de marche, 16 000 km).

« Sur les pas de Sigéric. La Francigena de Calais à Aoste. 44 jours, 1134 km » nous invite à ce voyage qu’il a entrepris entre Calais (France) et Aoste (Italie) en passant par la Suisse (Lausanne, col du Grand-Saint-Bernard). Marcher sur les traces de Sigéric, archevêque de Canterbury (Angleterre), c’est refaire en sens inverse son retour de Rome pour recevoir le pallium, symbole de son autorité épiscopale, des mains du pape Jean XV. En 990, il y a plus de dix siècles, il suivit principalement les voies romaines existantes.

Lien vers le blog de Alain LEQUIEN : Alain Marc Lequien (Bourguignon la Passion)

 

Remerciements à Yves JACOB, président de l’association Mine de Livres, et à Christophe ROYER pour sa collaboration et ses compétences techniques qui ont facilité et rendu possible l’enregistrement de cette table ronde, à Blanzy, le 10 octobre 2021.

 

 2,667 total views,  11 views today

Vous aimerez aussi...

2 Responses

  1. Gil dit :

    C’est une réédition, rien de nouveau. Dommage j’attendais un nouveau roman mais pas une ancienne histoire…

  2. Lefevre Cyril dit :

    une superbe table ronde . Merci à Claudine, Didier, et Olivier. Merci Yannick !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.