RADIO ARCHIVES. Rediffusion de l’émission du 04 avril 2020.

Depuis son apparition sur l’antenne de Radyonne (en novembre 2010), Wagon-Livres demeure la seule heure hebdomadaire sur les ondes en Bourgogne et compte aujourd’hui plus de 400 émissions. Autant de rencontres, d’interviews et d’entretiens diffusés qui constituent, aujourd’hui, de riches archives précieusement conservées. Nous avons décidé de proposer des anthologies de certaines rencontres enregistrées.

Pour écouter l’émission :

 

Dans l’ordre de passage à l’antenne :

  • Agnès MARTIN-LUGAND, rencontrée à Dijon, le 18 novembre 2015, alors que l’auteur était l’invitée du Club des Écrivains de Bourgogne.
  • Michel CORNILLON pour « Révolte, Amertume, Rebond. Politique ou spectacle ? », enregistré au Salon du Livre de Migennes, en octobre 2015. Le capitalisme à bout de souffle ? Si oui, par quoi le remplacer ? Quelques éléments de réponse de l’auteur qui cherche à éveiller les consciences.
  • Michel BENOIT pour « Les Morts mystérieuses de l’Histoire » (Ed. Eyrolles). Il revient sur la mort de Louis XVII, fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Le 8 juin 1795, l’héritier du trône de France meurt, à l’âge de dix ans, à la prison du Temple, à Paris, dans l’anonymat et la détresse. Fin tragique d’un enfant né sous les plus heureux auspices. Extrait d’une émission Wagon-Livres diffusée courant 2017.
  • Bernard THOMASSON, journaliste à France Info. Il a écrit, avec le chef Thierry Marx, «  »L’Histoire à la carte » (Ed. de La Martinière) qui raconte trente histoires formidables et croustillantes de plats (dont le lièvre à la royale, l’omelette de la Mère Poulard, la blanquette de veau, le Paris-Brest, la pêche Melba). Ce livre a obtenu le prix des Écrivains gastronomes en 2016. Un entretien enregistré lors de la Fête du Livre d’Autun, en avril 2017.

 629 total views,  1 views today

1 Response

  1. Pilayrou dit :

    La Vérité ! Un ancien adjoint de la mairie de Troyes, historien local et dynamique innovateur pour l’Aube m’a gentillement reconnu comme le chercheur le plus sérieux de l’affaire Louis XVII (Mr Jacques Schxeitzer). Et le comte de Paris a implicitement reconnu mes découvertes comme la solution.
    http://louisxvii.canalblog.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.