Compte rendu du Salon de St André en Morvan (2e partie).

Compte rendu du salon du livre de Saint André en Morvan (Nièvre). Avec des interviews de Marie GIL pour « Te souviens-tu Maman ? » et « La Lettre » (Ed. Réalités du Morvan). Un livre hommage à sa mère et un roman qui raconte une histoire d’amour en Algérie sur fond des remous des « événements » de ce département français avant son indépendance en 1962. Un témoignage sur la manière dont les Métroplitains percevaient les Pieds Noirs lors de leur arrivée en France après les accords d’Evian.

Noëlle RENAULT pour « Nourrices. Nurses et gouvernantes » (Ed. Sutton). Présidente de l’Association Nourrices du Morvan, elle a écrit de nombreux articles et ouvrages sur ce sujet. Cette passionnée collecte photographies, lettres, documents écrits et témoignages oraux sur ce métier et les femmes qui l’ont exercé.

Sandra AMANI et Dominick VALLET pour évoquer les publications des éditions « Temps Impossibles« . Professeur de Lettres à Chablis, Sandra Amani publiera prochainement le tome 3 de ses légendes du Morvan, mi novembre prochain, aux éditions Temps Impossibles. Elle nous présente aussi « Le Songe de Charlemagne. 900 ans de la basilique St Andoche » (Ed. Vents du Morvan), bande dessinée dont elle signe le scénario avec des dessins d’Isa Python.

Dominick VALLET nous présente la maison d’édition Temps Impossibles, et quelques uns de ses auteurs dont Laurence Gaud (« Mort aux crabes »), et Alain Blondelon. Il signe « Destination Philippe Ebly« , une biographie de Philippe Ebly, qui a longtemps publié dans la Bibliothèque verte. Dominick Vallet présente également « La lueur de vivre« , un texte consacré au harcèlement et à la différence, « Fishman« , une bande dessinée dont il signe le scénario, avec des dessins de Romain Gondy.

Liens utiles :

Editions Temps Impossibles.

 4,452 total views,  3 views today

Vous aimerez aussi...

2 Responses

  1. Paillard Bernadette dit :

    dommage de ne pas avoir reçu d’invitation pour ce salon

  2. Paillard Bernadette dit :

    Dommage de ne pas avoir reçu d’invitation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.