Lucette DESVIGNES, « Nouvelles à chuchoter au crépuscule » (Ed. de Bourgogne).

Née à Mercurey, Lucette DESVIGNES a passé toute sa jeunesse à Chalon-sur-Saône où elle a enseigné l’anglais pendant dix ans, après Auxerre (lycée Paul Bert) et Louhans. Elle habite actuellement à Dijon, au milieu de ses huit chats.

Lucette DESVIGNES et Y. PETIT Lucette DESVIGNES et Yannick PETIT (Dijon, avril 2012).

Licenciée en droit, agrégée d’anglais, docteur ès Lettres, elle a ensuite enseigné la littérature comparée et l’histoire du théâtre à Lyon et à Saint-Etienne durant 25 ans. Lucette DESVIGNES est une spécialiste de l’œuvre de Marivaux.
Auteur de nombreuses sagas (  » Les Mains nues « , prix Bourgogne 1986;  » Les Nœuds d’argile « , prix Roland Dorgelès 1982;  » Les Mains libres « ), de contes (  » Le Père Noël est un chien  » ) et d’une autobiographie ( « Le Miel de l’aube « , récit d’une enfance en Bourgogne sous l’Occupation ).
L’oeuvre de Lucette DESVIGNES ( théâtre, poèmes, plus de cent nouvelles ), à l’exception des romans et des sagas, a été traduite et publiée aux Etats-Unis ( aux éditions The Edwin Mellen Press, New York ).

untitled

Son dernier recueil, disponible aux éditions de Bourgogne, s’intitule  » Nouvelles à chuchoter au crépuscule « . Le crépuscule, c’est l’heure du premier frisson au commencement de la nuit. L’heure où les animaux diurnes se terrent, la peur au ventre, tandis que leurs frères nocturnes sortent des fourrés pour hanter la pénombre. L’heure où le mal rôde comme un chat, où l’étrange s’insinue dans nos habitudes. L’heure où les conteuses baissent la voix et chuchotent leurs secrets.

Écoutez l’émission :

Six nouvelles qui ont chacune leur tonalité propre.  » Conte pour des temps de Toussaint  » nous plonge dans un épais brouillard où passe une forme qui porte sous le bras un miroir. Mais qui est donc cet homme seul dans le froid et la brume ? Un chemineau ? Un romanichel ? Une présence vampirique qui rôde pour séduire Lise ?
 » Une idée fixe  » met en scène un homme malade cloué au fond de son lit et qui demande au docteur de le protéger contre sa femme qu’il soupçonne de vouloir l’empoisonner.
Les chats, qu’affectionne Lucette DESVIGNES, ne sont pas absents du recueil avec  » Le chat triste  » et  » La chatte anonyme « .
Autant d’histoires à lire (ou à raconter à mi-voix), en suggérant plutôt qu’en articulant, et en guettant avec délice la venue du premier frisson.

Télécharger l’émission :

Icône zip

Liens utiles :

Site des éditions de Bourgogne : http://www.editionsdebourgogne.com/
Blog de Lucette DESVIGNES : http://lucette.desvignes.over-blog.com/

 2,409 total views,  4 views today

Vous aimerez aussi...

1 Response

  1. Solas Pernet Annie dit :

    Madame Desvignes. a été mon professeur au lycée de ChalonSur Saône. Je garde d’elle un souvenir plein d’émotion et d’admiration. Je de couvre son œuvre en même temps que son fils Volodine. Transmettez lui mon souvenir et mes remerciements pour son enseignement exceptionnel
    Ànnie Pernet Solas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.